musiques 
et 
poèmes de Oryx de La Grange

LIVRES

accueil présentation piano seul autres instruments musique chantée poèmes livres contacts plan

je veux signaler une anomalie

© Tous droits réservés et protection de mes oeuvres, cliquez ici

tu es sur la page : livres > Plus con qu’les cons > chapitre 3

III


LAVE BIEN TES OREILLES



Indispensable ma toute belle si tu veux rêver avec moi, ma main sur ta chatte, en compagnie des Préludes de Rachmaninov. Tu me connais j'espère. Je ne suis jamais comme tout le monde, je ne le fais pas exprès. Je pense américain là où on pense français, comme en France par exemple. J'ai horreur du langage vulgaire là où il est à la mode comme en France. J'assume mes responsabilités, surtout quand ça tourne mal, là où on est les rois de la débine, comme en France. Je ne suis pas trop de mauvaise foi, là où on obtient tous les oscars du genre, comme en France.

Mais alors, tu vas me dire, ma chérie pour qui je donnerai ma vie (si je ne peux pas faire autrement) que je n'aime pas la France ? Erreur, ma toute belle ! J'adore la France en dehors de sa mentalité et de son raisonnement économique. J'aime la France de ses clochés, des pierres et des fontaines de ses villages. Je suis bouleversée de la France de ses fromages, ses traditions, ses vins, ces vieux métiers, son soleil. Je suis secoué par l'histoire de ce pays, ses beautés, ses horreurs, ces vestiges, ses monuments.

 Bref, retire la mentalité et la logique économique de ce pays, et il devient le plus merveilleux des pays !

Je ne peux pas me passer des françaises. Elles ont toutes un gros cul, sauf celles qui en ont un petit. Et le cul dans une femme, c'est ce qui la rend belle et fait bander les hommes, tu le sais bien ma chérie, ce n'est pas à toi que je vais apprendre cela. Le cul, c'est la personnalité d'une femme. Un petit cul qui se dandine, une salope. Un gros cul fixe, une généreuse. Un petit cul bien rond, une baiseuse.

Je ne suis donc pas comme tout le monde, car j'adore la musique dite "grande" ou "classique". Adjectif pléonasme, car il n'y a qu'une musique, la musique. Tout le reste n'est que chansonnettes, bruit, chahut, chansons, choisi je te fais 10 % c'est jour de promo.

Tout petit j'ai eu mes périodes : BEETHOVEN, MOZART, Liszt, Chopin, Rachmaninov, Vivaldi, et tous les autres. Maintenant, ce qui me fait pleurer, c'est le morceau que j'écoute et qui me convient au moment où je l'écoute.

C'est donc sur le 6e Préludes de Rachmaninov (toujours ma main posée ta chatte) que je me demande pourquoi le sieur Albert VAMYS croupit en prison, alors que j'ai le sentiment très net qu'il est innocent. VAMYS était l'associé de Bernard TRUDAINE et ils possédaient tous les deux le casino de Fleurs en Provence. Pourquoi aurait-il assassiné Georges MARTIMBERT adjoint au maire de Fleurs en Provence, chargé des sports ? Une affaire de fesse, d'argent, jalousie, bof ! je ne le sens pas ça !

Le 7e préludes commence, ma tête se vide. L'effet uppercut GRANDIN est terminé. Je rejoints mon beagle sur son canapé. Mon beagle (prononcer bigle et non bi - gueule), il passe son temps à dormir, la truffe et les babouines écrasées sur le canapé avec ses deux grandes oreilles en ailes d'avions de chaque côté de son crâne plat. Je le caresse, il est doux (je te l'ai déjà dit). Il ne bouge pas, mais il goûte au maximum, car je le sais, il adore ça.

ORAX c'est l'idéal pour le pic nique. Son crâne plat, c'est la table, ses oreilles ce sont les serviettes, sa langue c'est le lave vaisselle, et son corps saucisson c'est l'oreiller pour ta sieste sous un tendre soleil du mois d'août, à l'ombre (non pas "Des Jeunes Filles en Fleurs" comme disait PROUST), mais du pin d'à côté.

 ORAX, il n'a rien dans sa cervelle, parce qu'il est bête, et moi je n'ai rien dans sa cervelle car je suis crevée, et j'ai besoin de repos.